PETIT HOMMAGE AUX ACTIVISTES HANDICAPES ANGLO-SAXONS ANTI-TELETHON

Le week-end du Téléthon vient de s’achever.

Cette année j’aurais bien crié #NotInMyName, mais j’ai eu aussi envie de rendre hommage à tous les activistes handicapés, dont j’ai brièvement parlé dans le dernier article de mon blog, qui dans les pays anglo-saxons et notamment aux Etats-Unis ont combattu cette émission.

Des activistes dont peu de gens ont entendu parler en France et qui gagneraient pourtant être connus de nous tous.

Voici donc l’extrait d’un texte de Laura Hershey, daté de 1993, intitulé « From Poster Child to Protester » (De l’enfant sur l’affiche à la protestataire) que j’ai traduit tant bien que mal et que je vous recommande chaudement de lire en entier.

« À l’âge de onze ans, j’ai été enrôlée dans ce rôle de victime gaie. Je suis devenue l’enfant de l’affiche. En 1973-1974, je suis devenue une mini-célébritée, apparaissant à des collectes de fonds à travers le Colorado. J’ai appris à sourire chaque fois qu’une caméra apparaissait, et à dire «merci» – en d’autres termes, j’ai appris à paraître, à parler et à agir de façon mignonne et reconnaissante. Et le jour de la fête du travail, je suis devenue un accessoire dans le studio de télévision où la partie locale du téléthon était enregistrée.

Aux familles entières amenées à donner leurs contributions dans un bocal géant à l’extérieur du studio; à la lumière rouge clignotante de la caméra; au présentateur qui, accroupi à côté de moi, tenait un énorme micro devant mon visage; à tout le monde, je donnais la même comédie mignonne-et-reconnaissante, parce que c’était ce qu’ils voulaient.

Donc, je ne suis pas étrangère au téléthon. Et au cours deux décennies suivantes, le téléthon ne semble pas avoir beaucoup changé. Je le regarde chaque année, juste pour être sûre. Il reste effroyablement familier. La musique mielleuse, les gros plans de visages mélancoliques, les voix-off qui nous raconte le rêve de cette personne qui est de marcher un jour, les histoires larmoyantes racontés par les parents « dévastées » par le handicap de leurs enfants, et les donneurs qui viennent en masse – C’est tout simplement la même chose que dans mes souvenirs.

Mais certaines choses ont changé : J’ai changé. Je ne sais pas ce qu’elle était ma politique quand j’avais onze ans, ni même si j’en avais une. Mais ma politique aujourd’hui – qui n’est pas seulement une politique, mais aussi une position personnelle, spirituelle et pragmatique – m’ont conduit à remettre en question et finalement rejeter la plupart des valeurs que le téléthon représente ».

Dans une vidéo consacrée à l’histoire du mouvement des droits civiques des personnes handicapés, un autre activiste américain, Mark Johnson, fait état de sa position sur l’émission, mettant notamment en avant son aspect paternaliste et les représentations véhiculées :

« Il s’agit d’image (de représentations), quelles représentations voulez-vous de vous-même ?« 

De nombreuses manifestations ont été organisées par des activistes handicapés aux Etats-Unis et en Angleterre, dont voici quelques photos.

Telethon oppress us

Jerry's pity

The lies of telethon

Une action en pleine émission a, apparemment, également été réalisée :

stop telethon now

Aux Etats-Unis, il faut savoir que le Téléthon était incarné par l’acteur Jerry Lewis qui a crée et présenté l’émission au niveau national de 1966 à 2011.

Jerry Lewis 1

Telethon US

Jerry Lewis 2

C’est pour cette raison que certains des chants scandés par les militants américains durant les manifestations annuelles organisées, à compter des années 90, contre l’émission étaient dirigés contre lui. En voici, un exemple :

CHANTS TO USE IN PROTESTING THE JERRY LEWIS TELETHON

« One, two, three, four, 
Don’t patronize us anymore ! 
Five, six, seven, eight, 
The telethon is out of date !

Jerry Lewis, you’re not funny,
 You’re using people to raise money !

Stop the pity, stop the lies, 
Stop to think — don’t patronize !

Hey hey, ho ho,
The telethon has got to go !
 Ho ho, hey hey,
Civil rights are here to stay !

Don’t cry for us, don’t weep and pout ! 
Change the channel, tune Jerry out !

He sells pity day and night ! 
Equal time for civil rights ! »

De même, lorsqu’en 2009, l’Académie des Oscars a annoncé son intention de remettre un prix à Jerry Lewis pour le récompenser de ses oeuvres humanitaires consacrées au Téléthon, des militants ont lancé une pétition et manifesté leur désapprobation faisant valoir entre autres les nombreux propos dénigrants tenus par l’acteur au sujet des personnes handicapées.

L’une des phrases les plus controversée étant la réponse apportée par Jerry Lewis aux critiques du Téléthon, en 2001 :

« Pity? You don’t want to be pitied because you’re a cripple in a wheelchair? Stay in your house ! « 

Traduction : « De la pitié ? Vous ne voulez pas qu’on vous plaigne parce que vous êtes un infirme dans un fauteuil roulant ? Restez chez vous ! »

Ceux qui le souhaitent pourront trouver davantage d’informations sur les sites suivants :

http://www.cripcommentary.com/LewisVsDisabilityRights.html

http://www.thenation.com/article/end-jerry-lewis-telethon-its-about-time/

https://reunifygally.wordpress.com/bloggers-protesting-pity/

La liste est évidemment incomplète mais il existe bien d’autres références sur internet, elles sont cependant principalement en anglais.

Publicités