#VDM : « MALADE » N’EST PAS MON METIER

Je vous ai dit que j’aimais bien écrire ? Je ne me souviens plus si je vous l’ai dit.

Je vous ai dit que parfois, comme tout le monde, j’ai une #VDM [1] avec des journées pourries qui m’obligent, comme aujourd’hui, à passer 30 minutes de ma vie à écrire des courriers comme celui que je viens d’envoyer à un grand hôpital parisien ?

« Vos Réfs : X

Monsieur le Professeur,

C’est avec étonnement que j’ai reçu votre convocation pour une journée d’hospitalisation « de jour » fixée au 1er octobre 2018 à 8h au sein de vos services.

En effet, lors de ma consultation du 3 juillet dernier avec le Docteur X dans le cadre du suivi de ma pathologie génétique, j’ai évoqué les questions que je me posais concernant mon poids et elle m’a aimablement proposé de m’orienter vers un confrère endocrinologue.

Il n’a cependant jamais été question d’une hospitalisation de jour, à laquelle je n’ai pas donné mon accord. J’ai même précisé à l’occasion de cette consultation que je ne souhaitais pas faire de « zèle » concernant mon suivi médical (je pense avoir déjà beaucoup donné au corps médical, aux internes, et étudiants de toute sorte, durant les dix huit premières années de ma vie).

J’ai donc du mal à saisir cette convocation d’autorité qui n’a fait l’objet d’aucune consultation préalable.

J’ai le regret de vous informer que mon métier dans la vie n’est pas « malade » à la disposition des médecins et que j’ai des obligations professionnelles par ailleurs. Il aurait été, à mon sens, utile que vos services prennent le temps de vérifier que j’étais disposée à une telle hospitalisation.

En conséquence, je me vois dans l’obligation d’annuler ce rendez-vous.

Le Docteur X me lit en copie.

Veuillez croire, Monsieur le Professeur, en ma parfaite considération. »

 

NB : Pour respecter la vie privée des médecins (bien qu’ils ne respectent pas toujours la nôtre) et ne pas leur nuire outre mesure, j’ai enlevé leurs noms.

[1] #VDM : Vie de merde du nom du célèbre site internet.

Publicités